Directeur Général

La Caisse poursuit sa stratégie de développement de son partenariat avec les banques et les Etablissements financiers de la place pour leur faciliter le financement des entreprises dans une conjoncture particulièrement difficile en 2017.

Après avoir enregistré une croissance significative de +27% en 2015, l’activité de garantie Pme a encore progressé en 2016 avec +14%.

Cette croissance s’est légèrement manifestée en 2017 avec un taux relativement modeste de 2%. Confirmant, ainsi, une tendance au rétrécissement de la demande des Pme en financement de leur investissement. 

Le flux annuel représente plus de 300 garanties supplémentaires octroyées aux Etablissements de crédit partenaires de la Caisse.

En valeur monétaire, par contre, l’encours global des crédits garantis a évolué positivement en 2017, passant, à 58 802 MDA contre 44687 MDA en 2016, pour un stock en portefeuille engagement de 1034 garanties enregistrées à fin 2017.

Cette faiblesse dans l'évolution de l’activité de garantie Pme, durant l’année 2017, est à mettre en relation avec les difficultés de la conjoncture économique que traverse notre pays et qui n’a pas manqué de ralentir l’essor de l’investissement PME dans pratiquement tous les secteurs de l’économie nationale. Une politique volontariste des Pouvoirs Publics s'impose comme une nécessité pour relancer l'investissement, en particulier, à travers la mise en place de conditions attractives pour, notamment, la création de Pme/TPE.

Pour augmenter la performance de l'effet levier sur le financement des entreprises  et augmenter le taux de pénétration de la garantie financière au sein du marché national du financement de l’investissement Pme, une nouvelle stratégie de la CGCI tournée vers le soutien au développement local à travers la Toute Petite Entreprise (TPE) qui représente 97% de la population des entreprises algériennes a été déployée au cours de l’année 2017, en collaboration étroite avec le CPA, premier partenaire de la CGCI.

Cette nouvelle stratégie qui s’inscrit en droite ligne de la politique des Pouvoirs Publics d’inclusion financière des TPE, repose sur l'option de la régionalisation progressive de la Caisse, la première Direction Régionale est déjà opérationnelle à Oran pour la Région Ouest. Cette régionalisation est accompagnée d'un nouveau produit fondé sur le principe de la délégation de décision accordée aux agences bancaires. Cette procédure rapide et simplifiée consiste à faire activer la Garantie à l'initiative de l'Agence bancaire au moment de l'octroi du crédit en respectant les conditions et les critères définis dans le cadre d'une convention de partenariat spécifique.

Ce nouveau dispositif de garantie déléguée sera élargi à d’autre(s) banque(s) partenaire(s) au cours de l’année 2018.

Concernant les financements adossés au Fonds de Garantie Agricole (FGA), ils enregistrent en 2017 un taux de croissance assez significatif (+48% par rapport à 2016) confirmant, ainsi, l’efficacité de l’effet levier de ce dispositif spécifique adossé à un fonds dédié abondé par le Trésor Public. Un dispositif dont a bénéficié la banque agricole BADR et qui lui a permis de financer plus de 84 000 projets et exploitations agricoles, depuis son démarrage en 2012.

Cette expérience de gestion déléguée par la CGCI, d’un fonds spécifique, compte tenu des effets économiques induits, constitue un modèle d’inspiration pour d’autres segments d’activité économique que l’Etat souhaite promouvoir en priorité.