Directeur Général

Durant l’année 2019, la CGCI a vu son champ d’intervention élargi à une 3ème activité de garantie, la garantie déléguée TPE, qui vient fortifier sa position sur le marché du crédit déjà investi par ses deux (2) activités de garantie classiques : l’activité de garantie individuelle des risques PME adossée aux ressources propres de la Caisse et l’activité de garantie de portefeuille des risques agricoles adossée au Fonds de Garantie Agricole FGA.

La nouvelle activité de garantie déléguée TPE est un dispositif auto administré par les Banques partenaires par délégation de décision et centré sur l’amélioration des conditions d’accès au financement bancaire des TPE/PE locales, un véritable gisement de croissance aussi bien pour les Etablissements de crédit de la place que pour la CGCI Pme.

  • En substance, l’activité de garantie individuelle des risques Pme/Tpe a connu globalement en 2019, une croissance de 58%, en nette amélioration par rapport au taux de 12% enregistré en 2018 (648 garanties Pme/Tpe octroyées contre 410 garanties en 2018).

Cette forte croissance de la production est tirée principalement par le nouveau produit TPE, lancé à partir de la fin de l’année 2018, en collaboration étroite avec un de ses principaux partenaires, le CPA et généralisé en 2019 à tout son réseau d’agences, qui quadrille l’ensemble des 48 wilayas du pays.

Le nouveau portefeuille de la garantie déléguée Tpe est appelé à s’étendre à la BDL, au cours de l’année 2020 ; le projet de déploiement de cette garantie a déjà fait l’objet d’une convention de partenariat signée avec ce 2ème partenaire au cours de l’année 2019.

Le choix de cette cible est économiquement justifié dans la mesure où les Tpe/pe relevant de l’initiative locale des agences bancaires ont, de tout temps, été exclues du crédit bancaire et par conséquent, ont très peu bénéficié du dispositif actuel de la garantie CGCI (5% seulement de cette population feraient appel au financement bancaire).

Cette nouvelle stratégie répond, faut-il le rappeler, à la nécessité économique d’engager un processus efficient d’inclusion financière et de bancarisation de l’imposant segment Tpe/Pe qui constitue la véritable cheville ouvrière du développement local.  

  • L’activité de garantie adossée au FGA s’est maintenue à un niveau appréciable en 2019, au regard de la dimension de son impact sur toute la filière agricole, en continuant à jouer un rôle décisif pour faciliter à la BADR le financement de ce secteur vital de l’économie nationale (près de 100 000 crédits ont été garantis à ce jour à la BADR).
  • Sur un autre plan, le processus d’indemnisation des sinistres a connu en 2019 un assouplissement dans ses mécanismes de traitement des dossiers sinistres.

L’objectif visé étant d’arriver à une recevabilité quasi-intégrale des déclarations de sinistres, tout en maintenant la rigueur qu’exige l’application des règles de formalisme en la matière.

  • Parallèlement à la montée en cadence du dispositif de la garantie CGCI sur les financements en faveur des Pme-Tpe, la CGCI a engagé en 2019 une série d’actions d’organisation et de développement de ses structures opérationnelles. Celles-ci ont porté essentiellement sur :
  • La consolidation de son organisation par la mise en place de nouvelles fonctions nées de son nouveau schéma organisationnel.
  • La mise en place d’un Système de Management Qualité SMQ fondé sur la norme internationale ISO 9001.2015 dont le but cardinal est la satisfaction des partenaires/clients de la CGCI.
  • Le renforcement d’un nouveau partenariat orienté vers le développement local par l’offre d’une nouvelle garantie (la garantie déléguée Tpe).
  • La poursuite du déploiement régional (DR Centre Blida et DR Est Annaba).
  • L’optimisation du Système d’Information par notamment, la mise en place d’un Progiciel de gestion intégré (ERP) pour harmoniser le traitement de l’information au niveau des structures de la Caisse.
  • La révision des conditions générales de la garantie pour une meilleure prise en charge du traitement des demandes de garantie…